AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La meilleure équipe de Manchester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ghostrider
Alter Atome
Alter Atome
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: La meilleure équipe de Manchester   Ven 8 Sep - 11:20

"Mais, c'est quoi ce groupe qui passe ?"

On ne peut pas dire qu'il avait eu l'air ravi de ma question, le gars. En guise de réponse, cet apathique serveur d'un pub vaguement irlandais du côté du quartier des Halles secoua la tête, sûrement trop content de ne pas connaître la réponse et de pouvoir ainsi me rabrouer aussi vite.

Pas si facile, vieux.

"Tu n'as pas la pochette du CD qui traîne quelque part ? Tu peux te renseigner ?"

Plus par envie de se débarrasser de moi définitivement que par réel sens du devoir, il se traîna à petits pas las jusqu'à son collègue et revint à la même allure bien que son cerveau se fût alourdi entretemps d'une information aussi insignifiante pour lui que capitale pour moi. Elle tenait en trois syllabes.

"Ca s'appelle Monaco."

Il eut droit à un sourire - peut-être même à un pourboire - et je le laissai enfin somnoler en paix derrière son comptoir. Je ne lui avais pas adressé la parole parce qu'il m'inspirait une quelconque sympathie, ou comme j'aurais disserté avec un garçon coiffeur de la météo ou de la situation au proche Orient . Non. J'avais réellement, organiquement besoin de cette information.

Je ne connaissais à l'époque ni le nom de Monaco ni le premier de leurs deux albums, qui venait tout juste de sortir, mais j'avais reconnu dans cette musique un élément reconnaissable entre mille, et qui m'avait électrisé sur place : la guitare basse de Peter Hook. En dehors de "side projects" (projets parallèles, en bon français) comme Revenge ou Monaco, l'homme est surtout connu pour avoir été le bassiste du groupe culte Joy Division et plus encore pour sa façon si particulière de jouer de cet instrument, qu'il porte à peu près au niveau du genou. Lorsque le chanteur Ian Curtis fit ses adieux à la scène et au monde en se passant la corde autour du cou, Joy Division devint New Order et intégra la claviériste Gillian Gilbert, copine du timide et fluet batteur Stephen Morris, tandis que le falot guitariste Bernard Sumner eut la lourde tâche de succéder au micro à la voix caverneuse et bouleversante du défunt chanteur, propulsant bien malgré lui Peter Hook au rang de membre le plus charismatique du nouveau groupe.

Mine de rien, New Order s'est tout de même fait une place de choix parmi les groupes majeurs de la new wave, entre des Depeche Mode plus commerciaux, des Cure plus inquiétants ou des Smiths plus sexy. Après un premier disque (Movement, en 1981) en forme d'hommage au leader disparu, il se révèle un des pionniers de l'électro pop désormais devenue monnaie courante. Avec le single Blue Monday en 1983, le groupe de Manchester s'offre le double luxe de signer la plus forte vente historique de maxi 45 tours en Angleterre et d'inventer le premier morceau de house music, quelques années avant que les Américains n'en fassent un genre à part entière.

Pour les albums, New Order a toujours eu plus de mal : les siens sont souvent bancals malgré la présence de bons morceaux et de touches inventives. En 1989, pourtant, le groupe trouve un bel équilibre entre rock et pop dansante sur Technique. Passé le premier titre, "Fine Time", tribut un peu inutile à l'air du temps (on est alors en pleine période acid house et tout le monde ne jure que par Ibiza), l'album aligne une série de tubes en puissance. Arrangements impeccables, rythmes enlevés, belles lignes de basse de "Hookie" donnent à l'ensemble un ton chaleureux et coloré, à l'image de la très warholienne pochette réalisée -comme d'habitude - par Peter Saville. Une sorte de bande-son des jours heureux où perce néanmoins une pointe de mélancolie. Une preuve qu'on peut faire des disques accessibles tout en y distillant une subtile note d'étrangeté.

Ghost Writer

New Order
"Technique"
(London records, 1989)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La meilleure équipe de Manchester
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PS2] Final fantasy XII
» Pré-propositions : prix de la meilleure équipe artistique
» La meilleure de toutes les équipes
» [DPP] Mon équipe pour la tour de combat
» a chaque espèce de poisson, sa meilleure saison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partage et diffusion :: La malle à disques-
Sauter vers: