AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 l'ombre ne prend pas une ride

Aller en bas 
AuteurMessage
Patrick Packwood
Alter Atome
Alter Atome
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 56
Localisation : Montréal, Québec
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: l'ombre ne prend pas une ride   Dim 17 Sep - 16:41

l'ombre ne prend pas une ride

une ombre salue l'aube
à peine un trait de fusain
longue ligne filigrane
méandres incertains
autour du grain
sur une page vierge

au zénith l'ombre
cachée sous nos pas
disparaît de la conscience
noyée par la soif de vivre
à l'abri des bouleversements

au couchant l'ombre
n'a pas pris une ride
c'est la même silhouette
un peu plus étoffée sombre
de cette personne en marche
vers la lumière


Patrick Packwood
- 17 septembre 2006 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cf.geocities.com/ypatpackwood/
YiGo
Alter Ego
Alter Ego
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : terra la bella
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: l'ombre ne prend pas une ride   Lun 18 Sep - 3:47

Le sphinx reste là, toujours attentif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pl-lp.bbflash.net
michel à franquevaux
Alter Atome
Alter Atome


Nombre de messages : 24
Localisation : franquevaux (30)
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: l'ombre ne prend pas une ride   Sam 23 Sep - 1:58

De midi à minuit,
l'ombre a tourné.

La nuit est entrée
sous les pierres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesieafranquevaux.midiblogs.com/
evelange
Admin
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 44
Localisation : Nouvelle Calédonie
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: l'ombre ne prend pas une ride   Mar 3 Oct - 21:04

Fascinante l'ombre... Je trouve l'idée tout simplement excellente. Cela rappelle en effet l'énigme du sphinx mais va beaucoup plus loin : l'ombre compagne de nos vies, immuable et pourtant changeante.

J'interprète encore un peu plus notre part d'ombre : elle disparait presque au zénith pour mieux réapparaitre au soir de notre vie, prendre presque le pas sur notre vrai moi.

Voici quelques mots d'Emile Zola, d'une ombre de fin de vie, synonyme d'une vie misérable et d'un moral rompu et usé.

"Monsieur, écoutez donc…"
Et brusquement, elle aperçut son ombre par terre. Quand elle approchait d’un bec de gaz, l’ombre vague se ramassait et se précisait, une ombre énorme, trapue, grotesque tant elle était ronde. Cela s’étalait, le ventre, la gorge, les hanches, coulant et flottant ensemble. Elle louchait si fort de la jambe, que, sur le sol, l'ombre faisait la culbute à chaque pas ; un vrai guignol ! Puis, lorsqu'elle s'éloignait, le guignol grandissait, devenait géant, emplissait le boulevard, avec des révérences qui lui cassaient le nez contre les arbres et contre les maisons. Mon Dieu ! qu'elle était drôle et effrayante ! Jamais elle n'avait si bien compris son avachissement. Alors, elle ne put s'empêcher de regarder ça, attendant les becs de gaz, suivant des yeux le chahut de son ombre. Ah ! elle avait là une belle gaupe qui marchait à côté d'elle ! Quelle touche ! Ça devait attirer les hommes tout de suite. Et elle baissait la voix, elle n'osait plus que bégayer dans le dos des passants.
"Monsieur, écoutez donc…"
(L'assommoir)


Merci pour ce beau texte, Patrick.

Amitiés

eve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alter.texto.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'ombre ne prend pas une ride   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'ombre ne prend pas une ride
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon
» ombre arrondie sur photo avec grand angle ?!
» ombre et lumière ...
» "L'ombre de Sarapis"
» [Peinkofer, Michael] L'ombre de Thot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ecriture :: Créations poétiques-
Sauter vers: