AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bande passante

Aller en bas 
AuteurMessage
Favirol
Alter Atome
Alter Atome
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Bande passante   Mer 20 Sep - 5:33

ité=intox/réalité=intoxication de «l'image»/«l'image»/réalité=image/«l'image c'est la r
»/réalité=image/«l'image c'est la traduction sélective»/«la traduction sélective»/«la r
ve»/«la traduction sélective»/«la réalité exhaustive»/«exhaustive»/«la réalité est excl
e»/«exhautive»/«la réalité exclusive»/«la réalité est facultative»/calcul réalité/calcu
t facultative»/calcul réalité/calcul/réalité=/réalité=chiffres/réalité=chiffres
é=chiffres/réalité=chiffres de/«l'image»/réalité=image/réalité/réalité=/réalité
é/réalité=/réalité vacante/réalité=interférence/calcul % réalité/calcul/réalité=
ul % réalité/calcul/réalité=calcul/réalité=image/réalité=calcul de «l'image»/réa
lité=calcul de «l'image»/réalité=/réalité=manufacture_fabrique/réalité=usine à/r
e_fabrique/réalité=usine à/réalité=usine à icônes/réalité=fabrique_decorum/réali
alité=fabrique_decorum/réalité=decorum/réalité=duplicata factice_réplique type/r
cata factice_réplique type/réalité=copie standard_copie format standard/réalité=
pie format standard/réalité=format graphique standard_format générique standard/
d_format générique standard/réalité=/réalité=répétition_multiplication de «l'ima
ion_multiplication de «l'image»/réalité=image/«la réalité c'est la transformatio
alité c'est la transformation de l'image»/«la réalité c'est l'image»/«l'image»/r
é c'est l'image»/«l'image»/réalité=image/image=réalité productive/image=réalité
té productive/image=réalité restrictive/réalité=/réalité=réduction éléments infe
lité=réduction éléments infectés de «l'image»/«l'image»/«la réduction de l'image
ge»/«la réduction de l'image»/réalité=image/réalité=/réalité=ajustement/réalité=
/réalité=ajustement/réalité=plans assemblés en fonction de/«l'image»/réalité=ima
ion de/«l'image»/réalité=image/réalité=accident mécanique/réalité=pretexte antip
nique/réalité=pretexte antiproductif/réalité=facteur risques/réalité=image/réali
risques/réalité=image/réalité=dérive/réalité=erreur exécutive/réalité=imaage ar
exécutive/réalité=image archaïque/=image chaotique/«la réalité c'est le chaos d
la réalité c'est le chaos de l'image»/«le chaos de l'image»/«l'image»/réalité=i
l'image»/«l'image»/réalité=image/image=/image=efficacité productive/image=effica
cité productive/image=efficacité collective/image=sécurité/=sécurité/«l'image c'
curité/=sécurité/«l'image c'est la sécurité»/«la sécurité»/«la sécurité c'est l'
urité»/«la sécurité c'est l'image»/sécurité=image/«la sécurité c'est l'efficacit
a sécurité c'est l'efficacité de l'image»/«c'est l'image»/«la réalité c'est l'im
mage»/«la réalité c'est l'image»/réalité=image/réalité=discipline/«la réalité c'
té=discipline/«la réalité c'est la discipline de l'image»/«c'est l'injonction de
mage»/«c'est l'injonction de l'image»/«l'ordre de l'image»/réalité=image/«l'imag
image»/réalité=image/«l'image c'est la réalité»/«l'image c'est l'existence de la
mage c'est l'existence de la réalité»/«l'existence de la réalité»/«l'image c'est
e la réalité»/«l'image c'est l'existence»/«c'est la réalité»/réalité=image/image
réalité»/réalité=image/image=/image=réalité démocratique/image=réalité civique/i
ique/image=réalité civique/image=réalité éthique/«la réalité c'est la production
réalité c'est la production de l'image»/«la production de l'image»/«c'est l'ima
ion de l'image»/«c'est l'image»/«la réalité c'est l'image»/réalité=image/réalité
image»/réalité=mage/réalité=/réalité=intox/réalité=intoxication de «l'image»/«l
ntoxication de «l'image»/«l'image»/réalité=image/«l'image c'est la traduction se
image c'est la traduction sélective»/«la traduction selective»/«la réalité exhau
selective»/«la réalité exhaustive»/«exhaustive»/«la réalité exclusive»/«la réali
réalité exclusive»/«la réalité est facultative»/calcul réalité/calcul/réalité=/r
ul réalité/calcul/réalité=/réalité=chiffres de/«l'image»/réalité=image/réalité/réalité=
age»/réalité=image/réalité/réalité=/réalité vacante/réalité=interférence/calcul % réali
réalité=interférence/calcul % réalité/calcul/réalité=calcul/réalité=image/réalité=calcu


Dernière édition par le Lun 2 Oct - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://association-rienavoir.over-blog.com
corinne cornec orieska
Alter Ego
Alter Ego
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 45
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Bande passante   Mer 20 Sep - 13:13

Il fallait oser ...
et bien moi j'aime bien !
ton texte m'accroche, j'ai envie d'en savoir plus

amicalement
corinne

_________________
.
Le rêve est une saison close ...



-----------------------------------------


http://cornec.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.wanadoo.fr/lettres-bleues
YiGo
Alter Ego
Alter Ego
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : terra la bella
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Bande passante   Jeu 21 Sep - 23:58

Je n'arrive pas à aller jusqu'au bout. Trop monotone. Et là je parle de la présentation. Peut-être qu'avec un jeu dans la grosseur des caractères, dans les caractères mêmes ( difficile à faire ici sauf en faisant une image), la disposition des uns par rapport aux autres, de la couleur.
En tout cas, je rejoins Corinne : il fallait oser. Je rajoute seulement : il faut aller plus loin. Tout est dans la présentation, l'aspect visuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pl-lp.bbflash.net
evelange
Admin
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 43
Localisation : Nouvelle Calédonie
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Bande passante   Jeu 28 Sep - 1:45

J'aime l'audace en écriture, c'est ce qui rend la lecture excitante, vraiment dans son sens premier. L'attrait de la nouveauté est ici indéniable, la forme est résolument contemporaine, le questionnement qui y est attaché semble découler de cette "bande passante" virtuelle. A quoi sert la réalité, qu'est-ce que la réalité ? Virtualité/réalité.
La présentation rend bien ces interrogations abyssables qui semblent parfois nous tarauder. Cependant, comme le dit Yigo, il faut tout de même s'accrocher pour lire in extenso.
Ca me fait penser à certaines expériences au niveau de l'écriture menées l'année dernière.


Propriétaires terriens

Sous nos indices d’excroissance :

99% fat free

Informe/conforme/difforme
Confirme conforte les firmes

Industrie de l’apparence : 100% des apports financiers journaliers recommandés
Usine du savoir cohabiter : 100% des apports financiers journaliers recommandés
Compagnie du bien-être : 100% des apports financiers journaliers recommandés

99% fat
1% free

Infâme femme sois ferme !
Infime forme sois fine !

Manufacture de la félicité : 100% des apports financiers journaliers recommandés
Atelier de jeunesse : 100% des apports financiers journaliers recommandés
Chantier de séduction : 100% des apports financiers journaliers recommandés

Te voici bien moulée, concernée, concentrée en un point
Sans ondes concentriques
De plus en plus petit
La vie au minimum

Les soucis n’ont-ils pas de poids et de mesure ?

Information/Indignation/Digestion

Fabrique du trépas : 100% des apports journaliers recommandés


Mais je trouve que tu vas beaucoup plus loin, tu oses plus, c'est bien, c'est comme ça qu'on fait reculer les frontières de la création. Alors que mon texte restait un poème au sens classique (vers, rimes internes), le tien redéfinit le poème.

J'apprécie ces explorations du langage.

Au plaisir de te lire encore.

eve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alter.texto.free.fr/
Favirol
Alter Atome
Alter Atome
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Bande passante   Lun 2 Oct - 15:07

Coconut, merci pour l'intérêt que tu portes à ce texte.
Si tu tiens absolument à en savoir plus, il est aussi publié sur le forum de l'Aurore Poétique dans une version strictement fidèle à l'original (il s'entend dans sa présentation). Je n'ai pu ici que parvenir à cette forme ondulée.
Pour des explications complémentaires, de même tu pourra les trouver sur le forum de l'AP, cela va de soi.

YiGo, l'essence-même de ce texte, le dire et la manière de dire exclut toute couleur, toute grosseur de caractère et toute fantaisie. En effet il sagit d'une répétition scandée, martelée qui exclut ne serait-ce que le moindre écart.
Ce texte présente une propagande qui se veut vecteur d'un seul sens possible. C'est un mégaphone officiel, une sorte de "pravda" calqué sur un fonctionnement unique à l'homme : la répétition du message.
En effet je me suis inspiré des textes de John Giorno (dont la présentation de son ouvrage Suicides Sutrâ se trouve sur le site) pour écrire ce poème ainsi que des techniques de matraquage publicitaire pour ne citer qu'un exemple. Le rabâchement, l'ânonnement est certainement le signe disctinctif le plus évident de nos sociétés contemporaines.
Cela explique son caractère monotone. Je pense qu'il faut donner de soi certainement pour le lire. Et c'est là ma vision de l'écriture/lecture. Ne pas oser pour l'acte, mais pour le don de soi par l'auteur et le lecteur. Que le poids de l'écrit se ressente, qu'il tranforme. Et une transformation ne peut se faire sans efforts. Même si dans le cas présent je trouve l'activité loin d'être surhumaine.
Enfin "il faut aller plus loin". C'est une évidence, il faut toujours aller plus loin, non ?

Evelange, Qu'est ce que la réalité ? Ma meilleure réponse réside dans ce texte. Car aujourd'hui la réalité est l'image, sans conteste possible. D'ailleurs il faut prendre l'image dans un sens trés élargi : toutes informations médiatiques, politiques, populaires qui tendent à formater notre vision du réel. Un essai trés intéressant de Zizek "le déset du réel" est une autre source d'inspiration, un livre de chevet en somme.
Il n'y a plus de distinction entre le virtuel et le réel, les deux "conceptions" ne s'opposent pas, elles se confondent.
La lecture du texte sous sa forme originale rend je pense la compréhension plus facile. Il reste tout de même que ce poème n'est pas long et qu'il faut se laisser emporter par le rythme. Chaque répétition est une berceuse, nous renvoit à l'enfance oubliée, au sentiment de sécurité. Et lire d'un trait ces mots sans chercher à les percer, juste à oser se fondre en eux te laisseront moins raidi.
Enfin je dirai que ce poème dont tu me fais part est une expérience interessante et constitue un genre poétique que j'affectionne particulièrement. Le chox des angles durs, la perisitance des chiffres. Les étoiles aujourd'hui sont numérotées...

Favirol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://association-rienavoir.over-blog.com
YiGo
Alter Ego
Alter Ego
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : terra la bella
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Bande passante   Mar 3 Oct - 2:56

Citation :
YiGo, l'essence-même de ce texte, le dire et la manière de dire exclut toute couleur, toute grosseur de caractère et toute fantaisie. En effet il sagit d'une répétition scandée, martelée qui exclut ne serait-ce que le moindre écart.
Ce texte présente une propagande qui se veut vecteur d'un seul sens possible. C'est un mégaphone officiel, une sorte de "pravda" calqué sur un fonctionnement unique à l'homme : la répétition du message.
En effet je me suis inspiré des textes de John Giorno (dont la présentation de son ouvrage Suicides Sutrâ se trouve sur le site) pour écrire ce poème ainsi que des techniques de matraquage publicitaire pour ne citer qu'un exemple. Le rabâchement, l'ânonnement est certainement le signe disctinctif le plus évident de nos sociétés contemporaines.
Cela explique son caractère monotone. Je pense qu'il faut donner de soi certainement pour le lire. Et c'est là ma vision de l'écriture/lecture. Ne pas oser pour l'acte, mais pour le don de soi par l'auteur et le lecteur. Que le poids de l'écrit se ressente, qu'il tranforme. Et une transformation ne peut se faire sans efforts. Même si dans le cas présent je trouve l'activité loin d'être surhumaine.
Enfin "il faut aller plus loin". C'est une évidence, il faut toujours aller plus loin, non ?


C'est toute la différence entre l'oral et l'écrit.

C'est un style décriture dont je suis peu coutumière et qui me déroute toujours, surtout quand c'est long.

Tout ceci n'est pas une critique. Simple sentiment que j'ai eu en le lisant.
C'est une façon de voir que de dire que la forme du texte écrit n'a pas d'importance et n'induit pas la lecture. A part d'être au milieu de personne qui ont le même genre de lecture (la même éducation de la forme dirai-je) c'est un peu le risque de ne pas se faire comprendre. On a besoin d'éducation en tout en tout moment.
A la lumière de tout ce que tu viens de me dire, je revisiterai ton texte plus tard. Et si tu permets, je te dirai comment je le preçois alors.
Merci d'avoir pris le temps de me donner toutes ces ficelles pour une meilleur compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pl-lp.bbflash.net
Favirol
Alter Atome
Alter Atome
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Bande passante   Lun 9 Oct - 15:02

Citation :
C'est une façon de voir que de dire que la forme du texte écrit n'a pas d'importance et n'induit pas la lecture.

Au contraire justement.

Ce texte a une forme établie dont l'importance est primordiale. Elle est vecteur de sens, d'un sens qui ne peut-être dit par les mots. Car un texte se construit evidemment autour de ce double axe : la forme : partis pris esthétique, base de création, rampe de lancement pour le fond se développant dans ce cadre (de naissance ?) et qui a pour seul but finalement de le briser (pour sublimer l'ensemble, pour une fragilité, pour un au delà du miroir).

Tous les signes du langage de ce poème participent à cette forme, ils constituent un message persistant, sorte d'image subliminale, de signaux.

Et bien entendu cette forme du texte écrit induit une lecture particulière. Son caractère monotone, autoritaire, haletant. Pourtant détourné par l'utilisation des guillemets, ces voix qui se reprennent, qui s'intégrent, qui se digérent mutuellement.

Chacune de ces paroles ont pour moi une intonation, un timbre, une émotion différente, consommées par cette bande passante, par cet ordre omniprésent. C'est un anonymat en quelque sorte.

Enfin je pense qu'il faut lire ce texte comme un écrit viral, comme une pensée exponentielle, comme un écran vide recouvrant peu à peu tout notre champs de vision. Car la réalité n'est-elle pas devenue un virus ?

Favirol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://association-rienavoir.over-blog.com
Patrick Packwood
Alter Atome
Alter Atome
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 56
Localisation : Montréal, Québec
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Bande passante   Lun 9 Oct - 21:14

Dans ce monde un peu fou où tout va trop vite, les gens ne peuvent plus se fier qu'à "l'image" projetée, n'ont pas le temps d'aller plus en profondeur.

Il y a un effet bizarre dans la présentation ici : au bout d'un certain temps, c'est comme si je regardais l'écran d'une télévision qui n'est pas synthonisée sur aucun poste. Neige dansante. Étrange...


Merci pour ce texte !
Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cf.geocities.com/ypatpackwood/
Favirol
Alter Atome
Alter Atome
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Bande passante   Mar 10 Oct - 13:04

D'ailleurs nous n'accordons que de l'importance à l'image, à l'information (quelque soit sa valeur, son but) par notre confiance spontannée dans les medias. Il s'agit d'un reflexe, d'une habitude au monde, et plus celui est visible plus l'écran devient une neige dansante.

Hommes à têtes cathodiques, à smogs...

Favirol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://association-rienavoir.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bande passante   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bande passante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Logiciel pour mesurer la bande passante consomée en gprs
» Gagner de la bande passante
» [Question] Répartion de la bande passante ?
» [ASTUCE] Augmentation de la bande passante
» Photobucket : l'arnaque ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ecriture :: Créations poétiques-
Sauter vers: