AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La raison du plus faible ( de Lucas Belvaux )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
feudouce
Alter Molécule
Alter Molécule


Nombre de messages : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: La raison du plus faible ( de Lucas Belvaux )   Mar 15 Aoû - 6:04

LA RAISON DU PLUS FAIBLE : 1h56 de Lucas Belvaux
( Actuellement à l'écran à Paris )


Le decor est planté dans une ville du nord: L'usine , monstrueuse, en est la figure centrale.
C'est la pieuvre qui contient toute la mémoire de la ville qui s'est bâtie autour.
C'est là que se sont faits et défaits les liens d'amitié ou d'amour des habitants d'ici.
C'est la aussi que se perpetue la legende: Ici, c'est l'aristocratie des ouvriers ...

Justement , parlons en des ouvriers:
Il y a celui qui y a laissé ses jambes, car les codes de securité n'étaient pas respectés.
Il y a celui qui a perdu sa femme, parce que les horaires de nuit ont creusé le fossé.
Il y a celui qui y a perdu sa réputation , car il ne supportait plus son salaire de misere et voulait mener la grande vie.

Les gamins de l'école viennent avec l'ecole visiter l'usine pour entretenir la fierté des ancêtres ouvriers.
Des fois qu'ils aient des délires de grandeur...

Justement, Patrick , lui, a essayé d'échapper à son destin tout tracé d'ouvrier. Il a suivi des cours , le soir, en plus de son travail, pour décrocher un diplôme et offrir une situation aisée à sa famille.
Hélas, pas un seul poste en vue et le chomage en prime à l'issue de ses longues études. Un sacrifice pour rien: C'est sa femme , ouvrière elle aussi, qui assure la survie de la famille. Patrick, pour compenser, s'occupe du jardin et de l'éducation de leur fils, en attendant mieux.

Lentement, la honte s'insinue, surtout quand son beau père multiplie les reproches en le traitant de bon à rien. Quand la mobylette tombe en panne, cela provoque un drame familial.

Patrick ne supporte pas que le problème soit résolu par le beau père, qui en offrant une mobylette, cherche à l'humilier davantage. Sa femme veut accepter ce cadeau qui lui ferait gagner une heure de sommeil precieuse avant de partir à l'usine.

Désoeuvré, il rejoint ses copains d'infortune au bistrot. Tous se sentent concernés par cette famille en péril. Tous veulent trouver une solution pour remplacer la mobylette. alors que monte la colère contre cette usine qui les mine un par un, ils songent à rompre avec leur honneteté légendaire qui a pourri leur vie. Brusquement, ils songent à faire un hold up pour piquer l'argent des taules d'acier qui transitent par l'usine. Cela fait une bien belle somme. Bien plus que ce qu'ils ont pu gagner dans toute leur vie.
Bizarrement, c'est le seul délinquant de la bande qui essaie de les dissuader. Après avoir réfléchi sur la logistique, celui ci les incite à renoncer. Mais c'est trop tard: ils ont déjà investi dans les moustaches , les cagoules et les perruques et se font une joie de les utiliser. Pour la premiere fois, ils ont l'impression de jouer dans un film. Coup d'oeil au miroir: ne sont ils pas seduisants en braqueurs ?

Très vite pourtant, leur aventure de gamins va virer au cauchemar.
Les balles sont des vraies balles et on ne fait plus semblant...

Lucas Belvaux a choisi une nouvelle fois le polar pour exprimer avec beaucoup de sensibilité les rapports d'amour et d'amitie:
Le hold up de copains n'est qu'un prétexte pour montrer l'intimité des familles ouvrières.
on assiste aux joies et aux tracas du quotidien. Les chansons de la lutte ouvrière, les cours aux enfants pour qu'ils soient fiers de leurs grand-pères et perpétuent la coutume d'être ouvrier de père en fils, la solidarité indéfectible, les jalousies ou les trahisons, le bonheur du petit lopin de terre des jardins ouvriers, les grands ensembles en béton, les difficultés de transport, le manque de perspectives, la convivialité ... Tout est décrit avec délicatesse et sensibilité.

On ressend beaucoup d'amour et de compassion pour tous les personnages.
Rarement un polar a pris autant le temps de s'attacher à ses protagonistes.
Ces faux héros ne basculent jamais dans le ridicule.
Jusqu'à la fin, honneur et dignité sont de la partie.
Ces figures attachantent continuent à résonner en nous, bien après l'écran noir.

Dans cet été parisien pauvre en films européens, c'est l'occasion de découvrir un film attachant
avec un panaché de suspens, de sourires non avilissants , et de tendresse.

L'histoire: Pour pouvoir offrir une mobylette à la femme de leur copain Patrick, trois hommes vont prendre les armes pour aller chercher l'argent là où il est. Rêvant que quelque chose est encore possible pour sortir de la détresse, ils vont tenter un très gros hold-up...

Le casting:
Eric Caravaca Natacha Regnier Patrick Descamps Claude Semal Elie Belvaux Gilbert Melki Theo Hebrans Philippe Anciaux Renaud Rutten Luc Thomas Christian Crahay Raymonde Dullers Daniela Bisconti Andree Cambier Giovanni Russo Felix Valentino Luc Lejeune

Lucas Belvaux s'est fait beaucoup remarquer comme réalisateur avec sa trilogie:
- Un couple epatant
- Après la vie
- Cavale
Il a également réalisé
- Pour rire !
- Parfois trop d'amour

Il poursuit néanmoins sa carrière d'acteur:
Joyeux Noel
Après la vie
Un couple épatant
Madame Bovary
Poulet au vinaigre
Allons z'enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marcopolo-magazine.com
 
La raison du plus faible ( de Lucas Belvaux )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Frères Scott - Saison 6 - Départ de Peyton et Lucas
» [AIDE] Problème de mémoire interne faible
» Musique de Raison et Sentiments 96
» Signal faible
» Le comic-book qui a eu raison de vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partage et diffusion :: La caméra d'or-
Sauter vers: