AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La colline a des yeux: gore absolu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
feudouce
Alter Molécule
Alter Molécule


Nombre de messages : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: La colline a des yeux: gore absolu   Mar 15 Aoû - 11:09

javascript:emoticonp('affraid')
Les " films apocalyptiques exercent toujours sur les foules une certaine fascination.
Les guerres se multiplient, les attentats surgissent à tout instant et les catastrophes naturelles
ne nous ont pas epargnés ces derniers temps.
Etre spectateur de film catastrophe, c'est prolonger , au delà du monde de l'enfance, les délices et la cruauté des contes:
Avoir très peur d'abord, et retourner ensuite à une tranquilité du quotidien relative.
Ouf ! ce n'etait qu'une histoire...

Plus le monde est dur et plus ces films ont du succès.
Meme les adultes ont besoin de doudous...

Dans cet ordre d'idee là, je me faisais un plaisir de voir " la colline à des yeux".
Je savais que le film me ferait peur.
Je savais qu'il etait question du nucleaire.
Je me preparais à trembler pour repartir vers un monde qui - alors-
me paraîtrait plus securisant...

Oui , mais voilà:
dès les premieres images, j'ai compris que je m'etais trompee de film.
Des visions cauchemardesques de foetus malformes, corps ou visages difformes
entraperçues une fraction de secondes : images ( presque) subliminales.

Si Alexandre Aja a bien un talent, c'est de savoir jouer avec nos nerfs , à la limite du supportable.
Avec ce qui apparaît comme peu de moyens, il parvient à nous plonger et nous garder dans un perpetuel état d'angoisse, de terreur même, exacerbée. Il a le sens du rythme, et un vrai savoir faire pour nous plonger dans l'horreur.
Je regrette néanmoins que cette fiction ne se saisisse pas du prétexte de ces essais nucleaires pour nous
inciter à plus de réflexion.

En cela , il reste prisonnier de son genre: film d'horreur, film gore.
Genre déjà bien exploré dans le film " Haute tension" avec Maîwenn le Besco et Cecile de France
qui sont plongées dans l'hémoglobine du, début à la fin du film.
Sur un scénario basique et simplicissime , le spectateur assiste impuissant à une montée dans l'horreur.
Ce film a eu beaucoup de succès aux Etats Unis.

La pression devient dans " la colline a des yeux " lourde et oppressante.
Des le debut, le realisateur nous fait partager la vision du voyeur, du traqueur.
Les personnages principaux, une brave petite famille américaine, sont montres comme des insectes prisonniers dans un bocal.
Ils s'agitent et tentent l'impossible pour se battre contre ces ennemis surgis des entrailles de la terre.
Par cette mise en identification d'emblée, nous devenons les complices involontaires du terrible carnage qui s'ensuit.
J'aurais bien aimé alors un peu moins de complaisance.
L'horreur omnipresente se suffit à elle -même .
Doit on aller aussi loin dans ce qui doit être montré ?

Ces séquences qui se prolongent sur des actes cannibales, ou sur des plans d'éventration, sont elles aussi indispensables ?

Comme souvent dans les films d'horreur, ce qui fait le plus peur, c'est ce qu'on ne voit pas, ce qui est caché et qui peut surgir à chaque instant, à n'importe quel endroit de l'écran. On attend l'horreur et ce suspens est encore plus insupportable par le procédé de l'ironie dramatique ( se referer aux leçons du grand maîtree du suspens : Hitchcook
Si une bombe est placée sous une table et que le spectateur ne le sait pas, il est surpris.
Mais si le spectateur a ete prevenu qu'une bombe est sous la table , et que le personnage principal ne le sait pas, alors cette attente devient vraiment insupportable et le suspens atteind le paroxysme.
On aurait aimé que ce filme flirte aux limites du supportable.
Malheureusement, il " bascule souvent " dans le " trop , c'est trop".
Peut etre pourrait on au moins prevenir ...
Ce qui me paraît encore plus genant, c'est ce manque total de reflexion politique autour du nucleaire.
Le nucleaire est pose là comme une donnée historique ou esthetique du film
( beaux plans sur un village deserte apres des essais nucleaires)
mais a aucun moment, il n'en sera vraiment question.

La famille americaine moyenne a laquelle on est censé s'identifier a toutes les bonnes raisons d'eliminer sans le moindre etat d'ame, les victimes difformes et sauvages de ces essais.

A quand un film sur une honnete famille americaine se promenant au Viet Nam,
et qui doit implacablement achever quelques victimes de l'agent orange, retournées à l'état sauvage ... ?
Meme si je sais que ce film est un remake sur un scénario datant de quelques dizaines d'années, je regrette que le realisateur ne se soit pas emparé du sujet pour le faire aller plus loin.

Ceci dit, si vous souhaitez de l'horreur, du gore a volonté, vous serez servi.
Le réalisateur maîtrise parfaitement le genre.
Le montage haché renforce cette violence.
On ressort de là absolument épouvanté.
javascript:emoticonp('affraid')javascript:emoticonp('affraid')javascript:emoticonp('affraid')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marcopolo-magazine.com
 
La colline a des yeux: gore absolu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Colline a des yeux 2 (2007)
» La Colline A des Yeux
» [Blu-Ray] La Colline a des yeux (1977) [Import CAN]
» La Colline a des Yeux : Edition Speciale 09/01/07 Z2
» La colline a des yeux 2 (non censuré)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partage et diffusion :: La caméra d'or-
Sauter vers: